2cv et collection Forum de partage et d'entraide sur toute marque de véhicule anciens.
Bienvenue sur le Forum 2cv , dérivés et collections.

Ce forum est dédié aux véhicules de collection toutes marques , de conseils et d'entraide.

Veuillez s'il vous plait vous enregistrer pour pouvoir parcourir l'ensemble de notre forum.

Merci et bonne lecture.


2cv et collection Forum de partage et d'entraide sur toute marque de véhicule anciens.


 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  ConnexionConnexion    S'enregistrerS'enregistrer  

Voici les véhicules des membres du Forum 2cv et Collection.
Rejoignez nous afin de partager la passion que nous avons pour ces vielles mécaniques. A bientôt .....

 


Partagez | 
 

 Les cabriolets

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les cabriolets   Ven 22 Jan 2010 - 2:53

LES CABRIOLETS PEUGEOT



INTRODUCTION

En 1930, la firme de Sochaux lance sa première voiture possédant un nom de baptème à 3 chiffres avec un zéro central…
ROULAX et moi, JENSEN, avons décidés de vous faire découvrir les cabriolets correspondants à cette époque : de la 201 à la 307CC oreilles au vent !

Bonne route !

201, UNE FAMILLE QUI VA AVOIR UNE SACREE DESCENDANCE !

La marque va réussir une excellente opération en lançant en 1930, un an avant la grande crise économique qui va toucher l’héxagone, une petite berline à la caisse fermée, reléguant les configurations roadster ou cabriolet pour les seuls loisirs…

Elle sera rapidement épaulée par la 301 en 1932, au chassis plus long que celui de la 201, aux roues Av indépendantes et au 4 cylindres de 1465cm3.

En 1934, la firme décide de lancer simultanément les 401 et 601, façon de monter en gamme puisque la 401 est une 10cv et sa grande sœur une 6 cylindres de 2148cm3.



Ces 2 modèles vont inaugurer en 1935 le fameux systéme « ECLIPSE » fourni par le carrossier POURTOUT : Un toit rigide escamotable dans le coffre !
Mais c’est pour le millésime 1936 que le système va vivre ses heures de gloire avec la présentation par l’intermédiaire de la 402 de la ligne « FUSEAU SOCHAUX ».



Cette dernière est proposée simultanément en 4 versions découvrables en plus des berlines traditionnelles… On peut obtenir soit un roadster avec 3 places sur la banquette et 2 places dans un spider non protégé par la capote, soit un « cabriolet-décapotable » qui a l’avantage de mettre tous les occupants de la voiture à l’abri (un coach 2 portes « décapsulé » en somme…).



L’Eclipse est quand à elle disponible en 2 versions : Coupé 2/3 places et coach (chassis long) 5/6 places.
Il est à noter que pour 1937, la commande du toit escamotable deviendra mécanique, les propriètaires ayant la fâcheuse « manie » de faire fonctionner la manœuvre du toit à tout va, et de mettre les 2 batteries de 6 volts « à genoux » en quelques jours !

La 201 quitte la scène la même année, remplacée par une 302 qui n’est qu’une 402 réduite dans toutes ses proportions, disponible seulement en berline et cabriolet.





1938 voit la disparition (déjà !!) du cabriolet 302, la 402 est présentée en coach transformable, conservant ses montants latéraux…
La 202 apparaît en février et remplace une 302 à la carrière pour le moins éphémère !
Une berline 4 portes découvrable et un cabriolet 2 portes sont proposés à la clientèle.



La 402 « eclipse » reste proposée mais l’arrivée de la deuxième guerre va vite mettre un terme à la production de voitures civiles…



En 1946, l’heure n’est plus au prestige, seule la 202 est reprise en berline découvrable et cabriolet et ce jusqu’en 1948, gagnant au passage des freins hydrauliques à la place de ces antiques cables..
La 203 est présentée cette même année, en berline ou berline découvrable jusqu’en 1951 où arrivera sur le marché un véritable cabriolet à 2 portes.





Ce dernier restera en production jusqu’à l’arrivée du cabriolet 403 en 1956…

Inutile de s’apesantir sur les lignes de la 403, les amateurs de séries policières américaines savent qu’elle a été popularisée au-delà de toute espérance par un célébre inspecteur en gabardine !



Il est à noter que, bien qu’ayant la même mécanique que la berline du même nom, elle disposera d’un traitement intérieur et d’un choix de couleurs infiniment plus luxueux que cette dernière…



En 1961, Peugeot, associé à Pininfarina, présente la 404 coupé/cabriolet. Elle sera la première voiture à n’avoir AUCUN emboutis en commun avec la berline éponyme…



L’année 1967 salue l’apparition de la 204 coupé/cabriolet, à l’empattement beaucoup plus court que celui de la berline.



L’année suivante voit arriver la mise à la retraite de la 404… En effet, la 504 est présentée, et une version cabriolet va voir le jour en 69. Cette dernière sera toujours due au coup de crayon du célèbre designer italien et fabriquée dans ses locaux de Turin.



En 1970, c’est au tour de la 204 de laisser la place à sa grande sœur 304, qui n’en diffère que par sa calandre, ses feux Av et Ar ainsi que son levier de vitesses au plancher…



La gamme restera quasi-inchangée jusqu’en 1975, qui verra l’apparition d’une 504 restylée et uniquement disponible avec le V6 PRV.
Les 304 tireront leur révérence la même année, malgré l’apparition en 73 d’une 304S, un peu plus puissante.

La 504V6 n’ira pas au-delà de 1978 (977 voitures produites !) et la marque devra ressortir d’urgence le 4 cylindres à injection pour doper des ventes au plus bas !

Elle bénéficiera à nouveau d’un restyling en 1980 qui la fera « durer » jusqu’en juin 1983.
Bien qu’une version cabriolet de la 505 ait été envisagée (2 exemplaires construits), la production en série ne vit jamais le jour…



C’est ensuite 3 longues années de « traversée du désert » qui attendent les amateurs de cabriolets Peugeot… C’est à la 205 (qui a très probablement sauvée la firme de la disparition !) que reviendra en 1986 le soin de reprendre l’étendard laissé vacant.



On « scalpe » donc un coach 3 portes, tout en laissant un arceau de sécurité au niveau du montant central et l’on s’empresse de surfer sur la vague du succès de l’époque en y greffant le 1588cm3 de 115cv de la légendaire GTI…

La mode revenant au cabriolet, il n’est pas étonnant que la 306, présentée en 1993, hérite l’année suivante d’une version « Pininfarina » , qui aura aussi pour mission de succèder à la 205, atteinte par la « limite d’âge »…



C’est enfin le retour à un véritable cabrio’, aux lignes fluides et sans arceau, en bref le digne héritier des 404 et 504… Le public ne s’y trompera pas en lui réservant le meilleur accueil jusqu’en 2002, où sera présenté au Mondial de Paris la 307CC.



Devant les soucis que présentent une simple capote (peu solide en cas de choc, trop facile à voler ou à vandaliser) , Peugeot présente en 2000 la 206CC, en fait un retour « aux sources » de la marque, une réminiscence des fameuses Eclipses d’avant-guerre, mais avec une cinématique plus fiable et un coût de production (brevèt Heuliez) infiniment moins élevé !
Là aussi, le succès est au rendez-vous !



CONCLUSION

Peugeot semble aujourd’hui avoir trouvé la voie de la réussite avec ses cabriolets à toit rétractable, les chiffres de production en sont la preuve évidente…

Alors à quand un cabriolet 407 ou 907 ?


ACHETER UN CABRIOLET PEUGEOT



Si se procurer un 306 ou une 206CC ne pose pas de gros problèmes, la prudence s’impose pour les modèles antérieurs…

205 : Souvent usé jusqu’à la moëlle ! Et malheureusement trop fréquemment « tunée » par le Jacky du coin…
Prévoyez une nouvelle capote (elle tiennent souvent avec du Chatterton !) et faites ATTENTION à la CTI : Un moteur de 115cv sur un train Av de CT 80cv ! De plus, la rigidité n’était pas au rendez-vous… Préférez une CT voire une Junior, plus calme…

Les 204/304/404/504
De deux choses l’une : Soit elles ont été restaurées dans les règles de l’art et vous allez le payer au prix fort, soit elles baignent dans « leur jus » et vous n’êtes pas au bout de vos peines …
Pour être clair, ces modèles font partie des pires « nids à rouille » de toute la production mondiale !! Dans de telles conditions, une 504 même à 1000€ sera une excellente affaire pour le vendeur ! A moins d’être carrossier-tolier bien sur…




203/403
Leur nombre explique leur côte… Rares sont les bases saines « à retaper »…




202
Peut-être reste t-il une (ou deux ?) fond de grange disponible pour « pas trop cher »…

201/301/401/601/302/402

Voitures de Collection avec un « C » majuscule !
Une 402 « eclipse » 1937 à toit électrique vous classe tout de suite parmi les grands de ce monde !





LA COTE A JENSEN

Pour ceux qui n’ont pas eu le privilège de lire notre Topic sur les R20/30, je récapitule : La première somme correspond à un exemplaire COMPLET et ROULANT mais à reprendre entièrement (pas une épave donc…) ; La deuxième à une voiture de « Papy » en bon état de marche et de présentation, ne nécessitant PAS ou PEU de frais de remise en route…



201 roadster 3800€/12200€
301 roadster 6000€/13000€
601 roadster 9200€/30000€
402 cabriolet 9000€/40000€
402 “éclipse” 30000€/100000€ (avis aux amateurs…)
302 cabriolet 8200€/30500€
202 découvrable 2200€/12000€
202 cabriolet 3000€/15000€
203 découvrable 2500€/11200€
203 cabriolet 6400€/25000€
403 cabriolet 6300€/24000€
404 cabriolet-injec’ 1500€/8000€
504 cabriolet 4 cyl. 2500€/10000€
504 V6 3800€/13000€
204/304 cabriolet 1200€/5500€
205 CTI 700€/4800€
206CC, 306, 307CC : Voir l’Argus…




CHIFFRES DE PRODUCTION (uniquement les cabriolets bien sur…)



202 : 2900
203 : 2560
403 : 2050
404 : 10385
504 : 8780
204 : 18180
304 : 18650
205 : 72125
306 : 79500



FICHES TECHNIQUES

201 (1930)
4 cylindres, 1122cm3, 23cv à 3500trs, propulsion, boite 3 vitesses, suspension Av indépendante avec ressort à lames transversal, Ar pont rigide et ressorts à lames longitudinaux, 75km/h.

301 (1932)
4 cylindres, 1465 cm3, 34cv à 3500trs, 95km/h, le reste identique à la 201.



601 (1934)
6 cylindres, 2148cm3, 60cv à 3500trs, 105km/h, le reste idem 201.



302 (1937)
4 cylindres, 1758cm3, 43cv à 4000trs, suspension Av avec ressort tranversal à lames, Ar essieu rigide et ressorts cantilever, vitesse 105km/h.

402 (1938)
4 cylindres, 1991cm3, 55cv à 4000trs, suspension idem 302, boite 3 vitesses ou Cotal 4 rapports, 120km/h.



202 (1938)
4 cylindres, 1133cm3, 30cv à 4000trs, 3 vitesses, suspension Av à barres de torsion longitudinales, Ar à ressorts à lames, 100km/h.

203 (1950)
4 cylindres, 1290cm3, 45cv à 4500trs, 4 vitesses, suspension Av à ressort à lames transversal, Ar à ressorts hélicoïdaux, essieu rigide, 120km/h.



403 (1956)
4 cylindres, 58cv à 4900trs, suspension Av à ressort à lames transversal, Ar à ressorts hélicoïdaux et jambes de force obliques, essieu rigide, 135km/h.




404 injection (1963)
4 cylindres, 1618cm3, injection Kügelfisher, 88cv à 5700trs, ressorts helicoïdaux à l’Av et à l’Ar, pont rigide, 167km/h.

504 injection (1971)
4 cylindres, 1971cm3, 104cv à 5600trs, 4 roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, boite 4, 179km/h.



304S (1974)
4 cylindres, 1288cm3, 74.5cv, carbu double corps, 4 roues indépendantes, ressorts hélicoïdaux, traction Av, boite 4, 160km/h.



205CTI (1987)
4 cylindres, 1580cm3, 115cv à 6250trs, traction, boite 5, ressorts hélicoïdaux Av, barres de torsion Ar, 190km/h.



306 2.0l (1997)
4 cylindres, 1998cm3, 123cv à 5750trs, boite 5, traction, Suspension Av Mac Pherson, Ar à bras tirés et barres de torsion, 194km/h.



206CC 1.6l (2001)
4 cylindres, 16 soupapes, 1587cm3, 110cv à 5750trs, boite 5 ou auto, 2 ACT, suspension Av type Mac Pherson, Ar à bras tirés et barres de tordion, 193km/h.

307CC 2.0l (2004)
4 cylindres, 16 soupapes, 2 ACT, 180cv à 7000trs, boite 5, suspension Av Mac Pherson, Ar à bras tirés, barre anti-roulis Av+Ar, 220km/h.


...Une 301 Darl'Mat rétractable, prototype.

... Une 601 rétractable unique.

...Une 402 Darl'Mat roadster 1937.

...Une splendide 402 Darl'Mat fermée de 1937.

...Peugeot, c'est aussi ça.

...Entre la Bébé Peugeot et la 201: la Quadrillette, autre succès populaire de la marque...

Revenir en haut Aller en bas
franck
Conducteur
Conducteur
avatar

Messages : 730
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 35
Localisation : Cotes d armor

MessageSujet: Re: Les cabriolets   Ven 22 Jan 2010 - 5:06

trop beau ce reportage !!!! Merci Fringale c est cool !!!!

je vous mets les photos d une 404 cabriolet d un amis


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les cabriolets   Ven 22 Jan 2010 - 5:18

belle voiture franck
et elle merite le mot belle
Revenir en haut Aller en bas
franck
Conducteur
Conducteur
avatar

Messages : 730
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 35
Localisation : Cotes d armor

MessageSujet: Re: Les cabriolets   Ven 22 Jan 2010 - 5:23

Merci Fringale je dirait a mon amis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
papi mousso
Conducteur
Conducteur
avatar

Messages : 631
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 65

MessageSujet: Re: Les cabriolets   Ven 22 Jan 2010 - 14:01

bravo belles cabriolets Fringale [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pour franck aussi tres belle voiture [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
ptit ben
Conducteur
Conducteur
avatar

Messages : 909
Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 36
Localisation : ariege

MessageSujet: Re: Les cabriolets   Ven 22 Jan 2010 - 15:37

Pas mal ce sujet de décapotables [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .
Merci Fringale et Franck pour ses Photos [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les cabriolets   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cabriolets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
2cv et collection Forum de partage et d'entraide sur toute marque de véhicule anciens. :: Nos véhicules :: Peugeot-
Sauter vers: